jeudi 5 avril 2018

5 avril


Il rêverait que soit possible de rester un jour de plus dans le complexe, tous les commensaux repartis. Pour ce qu’il partageait avec eux... La sardine peut bien attendre un peu dans sa conserve. Il ferait sa proposition tout en caressant d’un doigt léger la tendre pliure d’un coude. Je vais me renseigner, lui serait-il répondu, et il saurait avoir obtenu gain de cause.
La cause est entendue, en effet, sans qu’il soit nécessaire de la plaider. L’abstraction est de mise, ainsi qu’on se retire progressivement : derrière l’événement s’efface l’individu. Le canard n’est plus que lamelles effilées attendries d’une compote cidrée, la chaise est un concept d’équilibre trompeur si l’un de ses pieds cardinaux tend à se dérober.
Au tournant du cercle l’événement redevient l’individu. La séparation, par exemple, est une histoire que Binh-Dû raconte, laquelle fait écho à celle vécue par l’amie qui se tient assise face au bord opposé de la table, il y a des choix particuliers dans leurs assiettes. Une envie de réconfort hivernal ou de mélange sucré salé. Tout ceci est très simple, en réalité.