vendredi 18 janvier 2019

18 janvier


Vous êtes grossier, Monsieur.
Qui ça, moi ?
Oui, et non seulement vous êtes grossier mais vous êtes ingrat.
Ce qui est grossier, c’est ce salon de réception décoré de plantes en plastique.
Ils ont déroulé le tapis rouge pour vous.
Ils sont des hypocrites de la pire espèce.
Pour qui vous prenez-vous, un genre de justicier masqué ?
Ils ne perdent rien pour attendre.
Soyez raisonnable, de grâce.
Je vais faire semblant de rentrer dans leurs combines...
Et vous traitez les autres d’hypocrites !
... puis je leur mettrais la tête dans leur merde.
Grossier, vous êtes grossier !

jeudi 17 janvier 2019

17 janvier


La porte de la maison du petit cochon sort de ses gonds sous le coup d’une bourrasque nocturne. Que se passe-t-il ? couine-t-il stupidement en bondissant sur ses sabots. Comme s’il y avait des loups en maraude par ce temps. Comme si quelqu’un allait répondre. Comme si quelqu’un s’intéressait à lui, ne serait-ce qu’un assassin. Le petit cochon est fait de massepain, il se recouche en frissonnant après avoir tant bien que mal bloqué l’entrée. S’il disposait d’un piano ce serait plus facile. Demain il tentera d’amadouer un fiancé jaloux. Mais sa mémoire est trouée, il ne se souvient pas de la dernière fois où il a vu son père. Ce qu’ils se sont dit ? Aucun pressentiment. À l’époque il prenait beaucoup d’antibiotiques (le fils), ça lui rosissait la peau mais n’explique pas tout. Il se sentait du mou dans le crâne. Quand il sera devenu sage comme son père l’était, il se fichera bien de l’avenir. Il y a plein de bas morceaux qu’il ne regrettera pas, des moments passés à faire ceci ou cela. En revanche, peut-on avoir trop joui dans une vie ? Non, ce qui constituera motif à réincarnation.

mercredi 16 janvier 2019

16 janvier

Attention, tu vas marcher sur un escargot !
Le soleil sur les vitres révèle qu’il faudrait nettoyer les vitres.
Le hibou n’est qu’un enfant qui crie dans la nuit.
Les fleurs d’amandier ressemblent aux fleurs d’arbustes moins précoces.
Rire aujourd’hui ne te privera pas de rire demain.
(Quoique tu ferais mieux de te tenir les côtes.)
L’hélicoptère est un genre d’éléphant, certains ont de relativement petites oreilles.
Un escalier se gravit aisément pourvu qu’il nous reste du souffle.
Rien n’interdit non plus de se rouler en boule dans la neige.
De la lecture sur chaque palier et les pommiers seront bien gardés.
Plus souvent il pleut.     
Et puis c’est trop tard.

mardi 15 janvier 2019

15 janvier


              Pour cirer un parquet, mieux vaut commencer dans le coin opposé à la porte puis travailler à reculons. Le dernier pas ramènera dans le couloir, avant de remballer le matériel et d’aller attendre ailleurs que se dissipent les vapeurs toxiques. (Saperlipopette, on a oublié d’ouvrir la fenêtre !) Mais Binh-Dû se trouve assis au centre du hangar dont les ouvriers ont reçu l’ordre de lessiver le sol de béton à la va-comme-je-te-pousse, rien que pour l’emmerder, eux se moquent bien de saloper le boulot avec des empreintes de semelles, ils renversent des seaux de détergent et étalent à la raclette. S’il ne se relève pas, il va avoir le cul trempé.
              Ainsi l’ermite posé sur son île tandis que fond la banquise. Mais contre quoi protestais-tu, et de quoi as-tu peur ? Je ne sais plus, cela me déplaisait qu’on me lance des ordres. Ou alors c'était juste la peur d’échouer, ajoute-t-il comme s’il était question de donner la bonne réponse, celle qui masquerait le fait qu'on n’a pas révisé le dixième du programme. Peut-être la peur d'échouer est-elle toujours une bonne réponse, infiniment redécouverte. En aucun cas, tu es bien loin de redécouvrir quoi que ce soit, tu n’en es qu’au commencement. Enfant, Binh-Dû craignait d’être fou s’il était différent, devenu grand il peine à définir ses exigences.

lundi 14 janvier 2019

14 janvier

                Soudain une toux caverneuse plaque l’oxygène encore disponible contre les parois. Il va être difficile de reprendre son souffle, sauf à lécher les ruissellements moussus. Comme une expérience de traversée des règnes où il faudrait apprendre à inspirer de l’eau, alors se déplisseraient des branchies insoupçonnées. Et l’on donnerait un coup de nageoire caudale pour s’éloigner du bord, nos yeux papilloteraient une dernière fois en transparence, il n’y aurait plus jamais de mal de gorge ni de soif ni d’ambition démesurée, juste l’instinct de préservation.
                Rien ne presse, le rossignol chante la nuit, Binh-Dû l’entend quand il se rend aux toilettes pour faire caca. Tant de mélodie l’émeut. La gratuité du don, sachant que la plupart des honnêtes gens dorment. Sachant le nombre d’appels qui se perdent – ce correspondant a cherché à vous joindre 1 fois sans laisser de message. Les termes sont mal posés, les inductions hâtives, les implications aveuglément blessantes. Binh-Dû applique une noisette infinitésimale de baume du tigre dans ses narines avant de se coucher, il ronronnera mieux.

dimanche 13 janvier 2019

13 janvier


                Les contrariétés s’accumulent comme autant de contretemps, autant de façons de différer l’inéluctable. D’aucuns définiraient de la sorte l’existence, mais ce n’est pas le genre de Binh-Dû. Il s’engage dans une voie à sens unique qui l’envoie à perpète ; il cherche sur le trottoir un bout d’oreillette qu’il a perdu en marchant ; il casse une molette ; son ordinateur rame à télécharger une vidéo ; il a entrepris de se couper les cheveux avec des ciseaux qui ne coupent pas ; il a oublié de prendre de quoi noter. Et bien sûr il est en retard.
                De toute façon il ne sera d’aucune utilité là-bas, sauf à révéler son incompétence : il n’a pas même mémorisé le nom des invités. Il donnera le change une minute tout au plus, avant qu’on l’excuse et le relègue dans les combles. Où il hululera, la nuit, quand tout le monde sera parti. Ça le tiendra éveillé, ce bruit. Il pourra méditer, les yeux fixes, sur l’avènement de la crétinerie universelle. Personne ne le sollicitera plus, ils seront tous occupés à réduire l’incertitude, tandis que lui, enfin ignorant de ses devoirs, aura achevé sa mutation.